Japan Expo Bruxelles – Compte rendu

Avis général : Du bon et du mauvais.

C’était la première fois que je partais à Bruxelles pour la Japan (Honte à moi, petite belge!). Un peu prise de court, car la décision d’y aller s’est fait dans les quelques jours qui précédaient l’évènement, j’ai préféré focaliser ma visite sur certains points que j’aborderais avec vous tout le long de ce post.

Les plus :

De manière générale, l’organisation de l’entrée des visiteurs était beaucoup plus visible qu’à la Japan Expo française. En voiture, on était directement pris en charge par l’hôte du parking, qui demandait la modique somme de 4,5 euros (pas cher). Celui-ci ensuite, dans une humeur joviale (malgré le temps pourri) nous envoyais vers un de ses collègues qui nous annonçait les places de Parking restantes. Un très bon point à ce niveau-là.

Les barrières nous guident facilement vers l’intérieur du bâtiment et nous sommes entré rapidement (moins de vingt minutes, en arrivant à dix heure, sans ticket pré-vente). Il y avait un service de payement par carte à l’entrée et qui fonctionnait également presque dans toute la convention ! Incroyable!

Aussi, la Japan Expo Belgique se dénote de la française par sa variété de repas proposé et sa gamme élargie de spécialités japonaises, ainsi que leurs frais modestes.

Il y avait un vendeur de hot-dog, des chichis, des crêpes, des barbes à papa, des onigiris, des bentos, du poulet teriyaki (complètement délicieux), du curry, des yakisoba, des tako-yaki, des gyozas … Je ne continue pas pour vous empêcher d’avoir l’eau à la bouche… Bref, une multitude de choix qui ne nous obligeait cependant pas à vider notre bourse !

C’était agréable de pouvoir enfin goûter à tout ces plats qui me faisaient envie il y a quelques mois déjà à la Japan Expo de Paris. Je me suis avalé un poulet teriyaki et des gyozas, tandis que mon petit ami a préféré le traditionnel bentô. Point positif également :La quantité de nourriture ! J’avais peur, à première vue de ne pas être rassasiée. Surtout qu’à Paris, je voyais tout ces gens avec leur petit bol de riz payé je ne sais combien… Là, les portions étaient juste parfaites (enfin, pour moi qui ai un gros estomac).

Abordons les stands, de toutes variétés. Il y avait vraiment de tout, de manière générale comparable à Paris. Une chose pourtant s’est dénotée du lot – que je n’avais jamais vu avant – Le lâcher de goodies. Un truc de fou, je m’explique. Toutes les heures piles, les gens se mettent à hurler, mains tendues vers le stand. Un peu intriguée, je m’approche et me surprend, autant par le nombre de personnes qui hurlent que par la pratique. Les tee-shirts volent, les stylos, bics, carnets… Les gens hurlent encore plus fort et tentent de s’arracher les objets. Finalement, quand j’ai osé me lancer dans le tas, je me suis ramassé des coups de genoux dans le dos. Autant vous dire que je ne suis pas restée longtemps.

Mais c’était une idée de marketing ou de communication assez intéressante pour « fidéliser » la clientèle toutes les heures à un endroit précis de la convention… Je retiens !

Les artistes étaient là en nombre. Je notais aussi un coût moindre pour colliers, bijoux, fantaisie. J’ai acheté une petite baguette en pâtisseries au prix de quatre euros, chose que j’assure haut et fort ne pouvoir trouver à Paris.

Les moins :

Trop de monde pour trop peu de place dans ce petit Tour&Taxis! : Bon, au fond donc, si vous relisez mon post sur la Japan Expo Paris, c’est quasiment les mêmes critiques.

Mais le big big inconvénient, c’était quand même le manque de place assise. Il n’y avait pas de salon manga café comme habituellement, à peine quelques tables où se poser pour faire une pause, même pour manger! Je comprends que c’est surement à cause de la petitesse du site Belge, mais peut-être pourrait-on proposer moins de « choix » – en terme d’échoppes- et plus de coin-tranquilles. Je trouvais ce point manquant et ça donnait une impression d’étouffement à partir d’un moment. Explication à 14 heure, je voulais sortir de là. Je me sentais mal et enfermée.

Conclusion :

Il n’y a pas mal de points positifs, en comparaison avec l’exposition de Paris. Rappelons-les rapidement : L’organisation de l’entrée des visiteurs, le prix, la variété et la quantité de nourriture, de prix des bricoles des artistes… Mais je suis toujours mitigée à l’idée d’y avoir été, ayant plutôt eu l’impression d’avoir passé un mauvais moment dans le trafic, oppressée et gênée par la foule pour la grosse somme de 12 euros !

J’espère toujours qu’un jour, nous pourrons dépasser tous ces problèmes d’organisation ou de place manquante pour permettre aux visiteurs, acheteurs de pouvoir profiter librement et calmement de leur journée.

P.S :Je reviendrais surement dans quelques jours avec un article sur mes birthday presents du mois passé… Et un tout beau do-it-yourself qui m’a permis d’apprendre le japonais plus facilement, mais aussi plus joyeusement ! A plus tard 🙂

P.S. 2 (le retour) :Ce post manque cruellement de photos… Honte à moi, j’ai oublié mon appareil :s My mistake !

Une belle soirée !

Tu peux laisser un commentaire ici, si le coeur t'en dit °\( ^ - ^ )/°

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s