2 animes SPORTIFS et GIRLY pour l’été

L’été est là ! (même si le temps, ici, en Belgique ne le montre pas). Les journées sont longues et l’ennui peut se faire sentir plus facilement. Alors pour occuper vos belles/pourries journées d’été, rien de mieux que ces deux mangas SPORTIFS (pour ne pas avoir de remords à rester coucher dans le divan).


Chihayafuru : Je vous en avais déjà parlé hier, dans mon post sur les NIKUMAN. Chihayafuru est un bon manga, qui mérite une place dans mon top cinq des mangas GIRLY. Le dessin est beau, fluide et très coloré. C’est ce qui m’a attiré à première vue, tandis que je traînais sur le feu site MangaOFF, à la recherche de nouvelles tendances.

Le scénario mêle histoire d’amour, d’amitié, action et suspens. L’histoire d’amour est mignonne, sans pour autant être lourde et pénible. Les personnages sont authentiques et originaux, avec de vrais sentiments et ne sont pas toujours beaux, charmants et parfaits (je pense particulièrement à la grande sœur de Chihaya qui semble si humaine dans son égoïsme). Les premiers épisodes sont un peu lents alors l’histoire prend un temps à démarrer mais dès que tout est installé, on ne peut s’en détacher. Je donne une bonne note pour cet anime sportif très attachant.

La première saison, bien que n’ayant pas connu le succès qu’elle méritait, comporte 25 épisodes tout aussi entraînants les uns que les autres. Mais bonne nouvelle pour les fans, une saison deux est annoncée malgré tout, comme l’indique la couverture du 17ème tome du manga de Yuki Suetsugu, et également annoncée sur le site de WorldNewsManga.

Le synopsis (Animeka) : 

« Enfant, Chihaya n’aspirait qu’à voir sa sœur réaliser son rêve : devenir une idole. Cependant, en faisant la connaissance d’un de ses camarades de classe nommé Arata, cette dernière se découvre une passion pour le karuta : un jeu de cartes nécessitant de retenir des poèmes par cœur. Dans un premier temps jaloux de l’admiration que porte Chihaya à Arata, son ami d’enfance Taichi finit par accepter de former un trio pour s’entraîner au jeu. Malheureusement, un concours de circonstances leur fait choisir à chacun des chemins différents pour leurs études. Aujourd’hui lycéenne, Chihaya continue de jouer au karuta dans l’espoir de recroiser un jour la route de celui qui lui a communiqué son amour du jeu. »

• Passons à Kuroko No Basuke : Un anime exaltant rempli de personnages entraînants. Le scénario est typique d’un shonen, le dessin aussi, mais pas mal de filles toutefois se laisseront séduire par une action débordante et des personnages charismatiques et séduisants, ils possèdent chacun un caractère propre, et donne à la série une ambiance appréciable.

En parlant du scénario, il est très basique, et n’est pas le meilleur, mais se dénote par ailleurs par une originalité du thème, des personnages et un humour très présent lors de la série. La bande son est géniale et sportive, et correspond parfaitement à cet anime.

Voici le synopsis (Animeka) :

« Le collège Teiko a vu en son sein se développer plusieurs équipes de basket-ball qui ont su lui conférer une renommée nationale. L’une d’entre elles s’est particulièrement démarquée grâce aux cinq jeunes prodiges qui la composaient et qui virent leur groupe appelé « la Génération des miracles ». Toutefois, une rumeur circule concernant la présence fantomatique d’un sixième joueur reconnu par les cinq prodiges. Alors que l’ année scolaire débute au lycée privé Seirin, les clubs cherchent à recruter de nouveaux membres. Le club de basket voit notamment débarquer deux recrues inespérées : Taiga Kagami, un adolescent au regard incisif ayant pu apprendre le basket à sa source lors de ses études en Amérique, et Tetsuya Kuroko, le fameux sixième homme de la Génération des miracles. Bien qu’au commencement les deux futurs partenaires cherchent à évaluer leurs capacités respectives, l’alchimie opère entre eux, leur permettant de former alors un duo explosif dont le but principal est d’écraser les cinq autres prodiges de la Génération des miracles répartis dans différents lycées. »

Personnellement, c’est tellement passionnant que j’attend chaque dimanche avec impatience pour retrouver un nouvel épisode sur ANIME ULTIME.

Parce que l’opening est tellement entraînant – et que dès qu’il passe, je me retrouve à chanter comme une folle – je vous le met !

Un bon visionnage et je vous souhaite un bel été sportif !!

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. celor dit :

    D’une c’est la génération miracles pas des miracles vu que je suis une grande fane de kuroko basket et de deux a midorima aominer kuroko akashi misakibara kise et kuroko c’est le sixième joueur le joueur fantôme de la génération miracles

Tu peux laisser un commentaire ici, si le coeur t'en dit °\( ^ - ^ )/°

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s