Japan Expo 2012 – 13ème Impact –

Bonsoir à tous !

Pour ce premier article, commençons en beauté avec un mini-reportage de ma visite à la Japan expo.

Petite présentation :

Rendez-vous décalé pour préados et bon plan shopping, cette convention s’étale aujourd’hui un peu sur tout les plans…
La « Ja-pan » pour moi, c’était ma cinquième année. Autant dire que je connaissais l’industrie. Cette convention installée au parc des expositions Paris Nord Villepinte accueillait cette année 208 000 adeptes, drogués ou autres geeks décalés tels que moi. Excitée comme une puce à l’idée d’être à nouveau dans ce que j’appelle mon « petit paradis terrestre », je dois dire que cette année, je fus fort déçue.

De manière générale, la Japan Expo 13ème impact fût beaucoup moins captivante que la précédente. Le [trop] rapide succès de cette convention la complètement transformée. Avant, on trouvait des geeks corrects, sympas, et aussi passionnés que moi, mais maintenant, n’importe quel pré-ado qui ne sait quoi faire pendant ces jours de vacances se pointera aux portes du parc d’exposition, les craignos y compris. J’ai eu de sales blagues avec eux ; j’ai failli me faire éborgner par un fou, qui balançait des frisbees à tout va sur des gens en plein restaurant. A la question « es-tu fou? », il a répondu « J’ai pas fait exprès… » On voit le niveau. Bref. C’est un ambiance beaucoup moins bon enfant qu’avant, dommage.

Trop de monde, trop peu d’organisation, un temps pourri (malheureusement)… J’ai débarqué les deux premiers jours, vers midi-une heure, et j’ai été scotchée à l’idée de voir qu’il n’y avait plus aucunes place de parking disponibles ! Sur trois parkings, seulement un seul en fonctionnement… C’est toujours dommage de voir un manque d’organisation certain pour une convention qui est malheureusement victime de son succès.

Voilà pour mon petit coup de gueule, passons aux trouvailles !

Sur le stand de Discount Manga, mon homme et moi avons flashé sur plusieurs coffrets intégral d’animes manga. Gungrave, Lain, Samourai Champloo, Gun x Sword, Innocent Venus, Noir… 3 coffrets pour 40 euros ! Un bon plan du tonnerre !

Nous avons fait des folies… Le choix fut pourtant difficile avec tout ce que le stand nous proposait. Van Helsing me tentait aussi…

Tout d’abord, Gungrave : il est excellent. J’étais un peu partie avec une appréhension du fait qu’il y avait pas mal d’épisode (26). Mais le premier a été révélateur de la passion qui m’a entraîné pour le reste ! J’ai A-DO-Ré ! Une bonne histoire, un scénario pas des plus compliqué mais une action du tonnerre… Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! L’anime mêle mafia et fantastique… Deux mondes qui s’entremêlent et qui ne font plus qu’un à la fin. Il m’a fallu deux jours seulement pour terminer cette série que je conseille à tout le monde. Un petit plus, un opening qui fait musique d’ascenseur, à mourir de rire.

Synopsis (Animeka) :

« Par une nuit neigeuse, un certain Grave, qui ne semble pas tout à fait humain, se bat de manière magistrale contre des créatures blanches. Aidé de ses impressionnants pistolets, Grave arrive rapidement à bout des créatures, sous le regard d’une jeune fille qui l’appelle Brandon Heat. Dans les épisodes suivants, un énorme flash-back racontera l’histoire de Brandon Heat, un jeune homme vivant dans les rues… »

Lain : Alors, my darling et moi, ont avait pris cette série un peu dans l’inconnu. Les gens semblaient s’y intéresser, le synopsis était tentant.

Synopsis (Manga Sanctuary) :

« Lain est une jeune lycéenne renfermée et taciturne. Choquée par le suicide inexpliqué de sa camarade de classe Chisa, elle reçoit peu après le drame un courrier électronique provenant de la disparue! Des phénomènes étranges vont dès lors se produire autour d’elle. Curieuse, la jeune fille décide de s’aventurer dans le « Net » à la recherche d’une explication à tous ces faits insensé. Au cours ses explorations, d’autres suicides vont suivre la mort de Chisa. Tous ces disparus semblent avoir participé à un mystérieux jeu en réseau. Au fur et à mesure, Lain sera également confrontée au mystère de sa propre existence. »

Bon, en toute franchise, personnellement, j’ai pas compris grand chose. Il faut se torturer l’esprit psychologiquement pour arriver à comprendre quelque chose avant le dernier épisode.

La philosophie, la sociologie et la psychologie humaine se mêlent à l’histoire pour nous offrir autant de questionnements qu’il y a de personnages, c’est à dire… beaucoup.

C’est très mystérieux, et avant de donner un vrai avis, je pense que je me referais bien tout les épisodes une fois, afin de voir si je dois garder la même opinion, ou m’en refaçonner une…

Le temps m’a manqué pour réellement me plonger dans les autres séries (entre mes cours de conduite, mon nettoyage de printemps et mon barda…). J’ai commencé Innocent Venus, qui me parait pas mal, le design est classe et l’anime commence assez tôt, un petit positif pour le moment, mais je me réserve un avis pour la suite. Egalement, selon monsieur, Noir est une référence pour tout le monde ! Pour lui c’est une série épique, alors ce sera surement ma prochaine cible en vue !

Mon gros coup de cœur girly, c’était quand j’ai trouvé les dvd de Skip beat toujours dans ce même stand (Bon, pas aussi bon plan que ces coffrets du tonnerre, mais bon)… Mais Skip Beat est tellement bien, que je n’ai pu m’y résoudre ! Je lui réserve un post à lui tout seul, tout beau, tout chaud, tout propre… C’est MA série du moment. Le design est très beau, les personnages déjantés, … Mais tout ça mérite qu’on en dise plus, alors je refreine mes ardeurs et j’attend sagement le prochain post!

Bref résumé : Vous l’aurez compris, la Japan Expo n’est pas seulement un rendez-vous où les geeks déjanté(e)s ou costumé(e)s se mêlent à la foule parisienne. La Japan Expo, c’est bien plus que ça (et heureusement) ! (Oui, oui…). Cette année, c’était l’occasion pour moi de faire de très bonnes affaires (surtout en comparant les prix des coffrets cités plus hauts et de ceux de Media Markt, par exemple), de trouver des produits rarement trouvable ailleurs (surtout dans l’alimentation, et les matériaux de cuisine). En dépit de ne pas trouver l’ambiance joyeuse et déjantée que j’appréciais autrefois…

Tu peux laisser un commentaire ici, si le coeur t'en dit °\( ^ - ^ )/°

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s